Présentation

GENESE

Dog Trotteur

En 2005, en pleine rédaction d'un mémoire pour sa reprise d'étude en Ingénierie des Ressources Humaines,  Valérie entend le chien de son voisin hurler. Elle se présente à la porte d'entrée et commence à parler à Kensu le cocker qui se calme pour recommencer 30 minutes plus tard.

Quand les maîtres rentrent le soir, elle leur propose de promener leur chien en bord de seine 1 à 2 fois par jour. Ravis de cette proposition, ils lui donnent un double de clefs. C'est parti, elle promène Kensu deux fois 1 heure tous les jours. Cela s'avère être un contrat tripartite gagnant-gagnant. Premièrement, parce que cela la plonge dans sa passion d'enfance que sont les animaux domestiques, les sorties lui permettant "d'oxygéner mon cerveau" et de faire connaissance avec des personnes de son quartier. Deuxièmement, parce qu'elle voit Kensu s'épanouir en se défoulant deux heures par jour, recontrant lui aussi d'autres humains et congénères et ne plus jamais hurler une fois rentré chez lui .

Troisièmement et ce après quelques semaines de promenades avec Kensu qui devient un vrai copain, sa maîtresse qui est maîtresse enfin... professeur des écoles, lui dit à quel point cela lui change la vie. Elle prend maintenant son temps pour discuter avec les parents d'éléves et n'a plus à s'inquiéter de Kensu qui a passé la journée tout seul à la maison.Valérie se dit qu'elle ne doit pas être la seule et commence à demander autour d'elle si les gens veulent qu'elle s'occupe de leurs animaux en leur absence.

Une autre voisine lui dit qu'elle ne laisse jamais sa petite chienne seule et que du coup se prive d'aller faire ses courses à Paris alors qu'elle adore cela. Et voilà Valérie en train de rendre sa liberté à une autre voisine. De fil en aiguille, elle va de chien en chien puis de chat en chat, de lapin en lapin, de cochon d'inde en cochon d'inde. Ces personnes parlant d'elle à leur vétérinaire, elle se retrouve avec des appels de plus en plus nombreux.

Naturellement et parce que les voisins ont l'habitude de la voir promener des chiens, des enfants demandent à venir avec elle. Elle demande à rencontrer la maman et/ou le papa et petit à petit  leur apprend à tenir un chien en laisse, à savoir l'approcher (avec l'autorisation des maîtres et en se présentant doucement devant lui pour qu'il les sente, leur façon de dire bonjour...).

Avec son MASTER en Ressources Humaines et ses 15 ans d'expériences dans le recrutement et le management de formateurs au sein de grands groupes Américains et Français, cela ne lui a pas semblé sérieux.

De 2005 à 2007, elle est en free-lance comme consultante formation. En 2007, souhaitant développer ses compétences commerciales , elle fait un détour par l'immobilier jusqu'en 2009. Mais le quotidien la ramenait aux bons souvenirs. Quand elle trottait dans les rues et croisait un chien ou un chat , elle ne pouvait résister à la tentation d'aller à leur rencontre.

En 2009, en manque de relations homme-animal, elle décide vraiment de passer des Ressources-Humaines aux" Ressources-Animales".

"La vie ne nous donne pas toujours rendez-vous là où nous croyons avoir un rendez-vous"

Retour à la liste